DSNA

DSNA
Nom:
DSNA
Type d'établissement:
Entreprise
Raison sociale:

Siège social, Paris 75015

Pays:
France
Brève description:

Au sein de la direction générale de l’aviation civile (DGAC), la direction des services de la Navigation aérienne (DSNA) est le prestataire de services de navigation aérienne au sens des règlements européens du Ciel unique, et assume la responsabilité opérationnelle du contrôle aérien dans l’espace aérien français, en métropole et outre-mer.

Construire notre avenir en prenant en compte vos demandes et vos attentes est important. 2016 a été une grande année. 2017 sera encore mieux ensemble.

Les missions du contrôle aérien

La DSNA regroupe plus de 6 000 personnes au sein des organismes opérationnels, techniques et administratifs qui concourent à la réalisation des services de navigation aérienne. La DSNA est composé d’un échelon central de management et de deux grandes directions :

La Direction Opérationnelle (DO) qui coordonne l’activité des cinq Centres en-Route de la Navigation Aérienne (CRNA) situés à Aix-en-Provence, Athis-Mons, Bordeaux, Brest et Reims, et des 85 entités de navigation aérienne des aéroports, gérées dans le cadre de 11 Services de la Navigation Aérienne (SNA), structures régionales implantées sur les principaux aéroports de métropole et d’outre-mer. La DO comprend également le Centre d’Exploitation des Systèmes de la Navigation Aérienne Centraux (CESNAC), qui gère les systèmes informatiques et de communication communs, et le Service de l’Information Aéronautique » (SIA), qui est responsable de l’élaboration et de la diffusion de l’information aéronautique.
La Direction de la Technique et de l’Innovation (DTI) développe et assure le bon fonctionnement des moyens techniques de la navigation aérienne. Elle réalise également les études et recherches sur les systèmes futurs de navigation aérienne. A ce titre la DTI réalise les systèmes informatiques d’aide au contrôle, approvisionne et installe les équipements de communication, navigation et surveillance, et assure pour les entités opérationnelles le support pour la maintenance et l’entretien des matériels, ainsi que le maintien en condition opérationnelle des systèmes.

Les redevances payées par les compagnies aériennes couvrent les coûts du contrôle aérien. Les crédits d’investissement alloués à la navigation aérienne sur le budget annexe de l’Aviation civile, permettent de faire face à la poursuite des grands programmes d’équipement.

En matière d’investissement, l’accent a été mis sur les systèmes informatiques et plus particulièrement le développement d’une nouvelle génération de système de traitement de plan de vol (eFDP) en coopération avec l’Aviation civile italienne et le lancement d’un programme de mise en place de 17 radars secondaires mode S qui permettront à terme des échanges de données entre les systèmes bord et sol.

La priorité reste le maintien du niveau de sécurité et l’accroissement des capacités du système de navigation aérienne, tout en consacrant un budget significatif à la recherche et au développement de nouveaux outils.

 

Contacts entreprise:

David Guibert (assistant de subdivision contrôle à Reims) : david.guibert@aviation-civile.gouv.fr